Options

Restaurant Grenoble - News - Les plats incontournables de la gastronomie égyptienne

Les plats incontournables de la gastronomie égyptienne

Restaurant Grenoble - News - Les plats incontournables de la gastronomie égyptienne

Les plats incontournables de la gastronomie égyptienne

news publiée Mercredi 20 octobre 2021

news publiée Mercredi 20 octobre 2021


La nourriture représente une grande partie de la culture de chaque pays, et elle permet même parfois de le faire connaître ou de lui donner une identité bien distincte. Cette assertion est bien entendu vérifiée avec l’Égypte, terre des pharaons et accessoirement l’une des destinations privilégiées des voyageurs. Si le pays est plus connu pour son histoire, ses pyramides et ses plages magnifiques, ses spécialités culinaires lui valent aussi une excellente réputation. La cuisine égyptienne a beaucoup à offrir au monde, autant en termes de variété que de saveurs. Nous vous présentons donc ici quelques plats iconiques de la gastronomie égyptienne que vous devez à tout prix essayer lors d’une visite du pays

Le Kushari

Vous avez certainement déjà entendu parler de l’Égypte à travers de nombreux médias, et ce de différentes manières. Le pays est décrit dans de nombreux ouvrages, il y a des films ainsi que des dessins animés qui s’inspirent des fameux pharaons ou de leurs dernières demeures, et vous trouverez même des jeux qui célèbrent cette civilisation. C’est le cas par exemple des machines à sous Egypt Bonanza récemment lancées qui vont d’ailleurs éblouir les parieurs avec leurs incroyables graphismes et fonctionnalités. La gastronomie égyptienne est un peu en retrait dans cette fonction d’ambassadeur, et pourtant, il y a des plats comme le Kushari qui ont tout pour jouer ce rôle à merveille. Il s’agit en effet d’un plat multiculturel basé sur les différentes cuisines rencontrées par des soldats égyptiens au cours de leurs voyages à travers le monde. Spécialement inspiré de cuisines européennes et indiennes, le Kushari est composé de macaroni ou de spaghettis, de riz, de lentilles noires et d’une sauce tomate épicée. Garni d’oignons frits et de pois chiches, il est parfois accompagné d’une sauce piquante et de jus ou de vinaigre d’ail. Servi chaud ou froid, c’est un vrai délice qui fait la fierté des Égyptiens.

Le Ful Medames

Considéré comme le deuxième plat national du pays après le Kushari, le Ful Medames est entièrement végétarien. Populaire dans les restaurants situés au nord du pays ainsi que dans les villes comme Le Caire et Gizeh, il est composé de fèves écrasées, d’ail, d'oignons, de tomates, de radis, du persil et de piment. Lors de sa préparation, les fèves sont lentement cuites toute la nuit dans du jus de citron, et le tout est placé par la suite dans une géante cruche métallique. Le Ful Medames est généralement servi au petit-déjeuner. Il est très riche en fibres et en protéines, et offre de nombreux avantages sur le plan de la santé.

Le Molokhiya

Il s’agit d’une pâte visqueuse verte faite avec des feuilles de jute. Lors de sa préparation, on enlève l’épine centrale des feuilles, puis celles-ci sont hachées avec de l’ail et de la coriandre. Ensuite, on y ajoute de la viande de bœuf, de poulet, de lapin, des crevettes et même des filets de poisson. Ce plat est généralement servi avec du riz ou du pain. Bien que le Molokhiya se caractérise par son aspect collant, il a un goût frais et une odeur herbacée. Dans les zones côtières, le Molokhiya est utilisé pour envelopper les fruits de mer avant de les griller. Il existe plusieurs restaurants qui servent le Molokhiya dans les villes du Caire et d’Alexandrie, et à de très bons prix. Les familles égyptiennes mangent ce repas au moins une fois par semaine, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est considéré comme un plat traditionnel par excellence. Il présente aussi de nombreux avantages pour la santé. Par exemple, il aide à réguler la pression artérielle, à améliorer la digestion, à augmenter la circulation sanguine, à renforcer le système immunitaire et à prévenir le cancer. En réalité, le Molokhiya est riche en nutriments et en minéraux essentiels, notamment le phosphore, le fer, le calcium, la vitamine A, la vitamine C, la vitamine E, la vitamine K, etc.

La Fatta

Composée de couches de riz frit et de pain garnies de sauce tomate épicée, de vinaigre et d’un bouillon généralement à base de veau ou d’agneau, la Fatta est un plat traditionnel nubien qui était préparé lors d’anciennes cérémonies religieuses. Bien qu’il soit délicieux, ce mets est considéré comme trop compliqué et gras pour être servi lors de repas quotidien. Par conséquent, il n’est généralement préparé que pour des occasions spéciales et des fêtes religieuses comme l’Aïd EL Adha ou la Pâques. Néanmoins, de nombreux restaurants servent la Fatta. Vous devriez donc pouvoir en trouver lors de votre visite en Égypte.

Le Ta'meya ou le Falafel égyptien

L’un des plats végétariens les plus populaires d’Égypte est le Ta'meya, une boulette de fève écrasée frite dans de l’huile et à laquelle on ajoute des herbes et des épices. Semblable au falafel, une spécialité de la Méditerranée orientale, cette délicieuse tarte aux légumes est généralement placée sur une crêpe ou une pita avec une salade, des oignons croustillants et une sauce piquante. Elle est souvent enroulée et consommée sous forme de wrap ou de kebab au petit-déjeuner. C’est un plat accessible à tous.

Le Sayadeya

Le Sayadeya n’est disponible que dans les villes côtières comme Alexandrie, Portside et Suez. C’est un filet de poisson grillé (généralement du poisson blanc, du poisson bleu, du bar ou du poisson-lion) assaisonné avec du persil, du cumin et des épices. Le poisson est cuit lentement dans un pot en argile avec des oignons et une sauce tomate afin que les saveurs puissent bien pénétrer le filet de poisson. Une fois cuit, le poisson entier est servi avec du riz jaune et du pain (eish baladi). Le Sayadeya est parfait pour un déjeuner en plein air sur la côte méditerranéenne.

Le Hawawshi

Plat incontournable de l’Égypte, Le Hawawshi est une pâtisserie remplie d’agneau ou de bœuf haché et mariné avec du poivre, du persil, du piment ainsi que de l’oignon. Semblable au Lahmacun (un plat du Moyen-Orient), le Hawawshi se compose de deux morceaux de pâte ronds, pressés ensemble autour de la garniture et cuits jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Ce plat, généralement préparé par les bouchers et les familles de la classe ouvrière, est disponible dans les villes comme Alexandrie et Le Caire.

Le Shawarma

Bien que le Shawarma ne soit pas originaire d’Égypte, il est apparu lorsque le pays est devenu une partie de l’Empire ottoman. C’est un des plats les plus populaires de la région, et il y a de fortes chances que vous l’ayez déjà essayé. Il est composé de plusieurs couches de viande (agneau, poulet ou bœuf) qui sont placées sur une broche et grillées tout au long de la journée. Les couches intérieures sont coupées et déposées sur un délicieux morceau de pain.

Le Kobeiba

C’est l’un des plats les plus délicieux d’Égypte. Le Kobeiba est constitué de petits morceaux de veaux assaisonnés de sel, de poivre et de plein d’autres épices. Le tout est ensuite mélangé avec du blé boulgour et d’autres légumes avant d’être rôti. Certains restaurants ajoutent à la composition du Kobeiba des pignons ou des noix. Ce mets est généralement consommé froid et servi avec une sauce au houmous ou au yaourt.

La Basbousa

La Basbousa est une spécialité du Moyen-Orient devenue très populaire en Égypte. Ce plat est servi avec des noix, du sirop et de la crème. Ce gâteau sucré est fait avec de la semoule ou de la farine trempée dans du sirop ou du miel, pressé dans un moule, puis cuit au four. Le sirop est généralement parfumé, soit à l’eau de rose, soit à l’eau florale ou à la noix de coco séchée. Généralement décorée d’amandes, la Basbousa est coupée en de petits morceaux et de façon verticale, ce qui la fait ressembler à des diamants. C’est un plat végétalien souvent consommé par les chrétiens coptes pendant leur jeûne.

Le Kebab

Possédant une grande cote de popularité dans les pays du Moyen-Orient, le kebab est composé d’agneau ou de poulet. Contrairement au kebab turc, celui égyptien est d’habitude servi comme une brochette grillée sur du charbon de bois, généralement avec du persil. Selon le restaurant, il peut être accompagné de légumes, de viandes grillées, de riz ou de salade. L’un des Kebabs les plus populaires est le Hal-la kebab, qui est cuit dans une poêle avec des oignons, garni de pommes de terre rôties et de riz, et nappé de sauce à la viande.

Le Mashi

Le Mashi est l’un des plats égyptiens les plus simples à réaliser, mais tout aussi délicieux que les autres. Il se différencie toutefois par sa composition. Il est en effet composé de riz, de viande hachée, d’épices, de feuilles de vigne, de tomates, de poivrons et d’aubergines. Certains ajoutent à cette composition des fruits secs tels que des amandes, des pignons de pin, de la muscade et des pistaches. Le Mashi est un vrai délice !

Le Kunafa

Ce dessert égyptien doit son nom à son ingrédient principal qui est le Kunafa. Il s’agit d’une pâte sucrée qui se retrouve un peu partout dans le monde de la gastronomie arabe. Ce plat était déjà consommé dans divers pays du Moyen-Orient, des Balkans et de la Méditerranée orientale. Bien qu’il existe de nombreuses variétés de Kunafa, la plus populaire est celle faite de fromage mozzarella, de beurre, de sucre et de jus de citron.

La nourriture représente une grande partie de la culture de chaque pays, et elle permet même parfois de le faire connaître ou de lui donner une identité bien distincte. Cette assertion est bien entendu vérifiée avec l’Égypte, terre des pharaons et accessoirement l’une des destinations privilégiées des voyageurs. Si le pays est plus connu pour son histoire, ses pyramides et ses plages magnifiques, ses spécialités culinaires lui valent aussi une excellente réputation. La cuisine égyptienne a beaucoup à offrir au monde, autant en termes de variété que de saveurs. Nous vous présentons donc ici quelques plats iconiques de la gastronomie égyptienne que vous devez à tout prix essayer lors d’une visite du pays

Le Kushari

Vous avez certainement déjà entendu parler de l’Égypte à travers de nombreux médias, et ce de différentes manières. Le pays est décrit dans de nombreux ouvrages, il y a des films ainsi que des dessins animés qui s’inspirent des fameux pharaons ou de leurs dernières demeures, et vous trouverez même des jeux qui célèbrent cette civilisation. C’est le cas par exemple des machines à sous Egypt Bonanza récemment lancées qui vont d’ailleurs éblouir les parieurs avec leurs incroyables graphismes et fonctionnalités. La gastronomie égyptienne est un peu en retrait dans cette fonction d’ambassadeur, et pourtant, il y a des plats comme le Kushari qui ont tout pour jouer ce rôle à merveille. Il s’agit en effet d’un plat multiculturel basé sur les différentes cuisines rencontrées par des soldats égyptiens au cours de leurs voyages à travers le monde. Spécialement inspiré de cuisines européennes et indiennes, le Kushari est composé de macaroni ou de spaghettis, de riz, de lentilles noires et d’une sauce tomate épicée. Garni d’oignons frits et de pois chiches, il est parfois accompagné d’une sauce piquante et de jus ou de vinaigre d’ail. Servi chaud ou froid, c’est un vrai délice qui fait la fierté des Égyptiens.

Le Ful Medames

Considéré comme le deuxième plat national du pays après le Kushari, le Ful Medames est entièrement végétarien. Populaire dans les restaurants situés au nord du pays ainsi que dans les villes comme Le Caire et Gizeh, il est composé de fèves écrasées, d’ail, d'oignons, de tomates, de radis, du persil et de piment. Lors de sa préparation, les fèves sont lentement cuites toute la nuit dans du jus de citron, et le tout est placé par la suite dans une géante cruche métallique. Le Ful Medames est généralement servi au petit-déjeuner. Il est très riche en fibres et en protéines, et offre de nombreux avantages sur le plan de la santé.

Le Molokhiya

Il s’agit d’une pâte visqueuse verte faite avec des feuilles de jute. Lors de sa préparation, on enlève l’épine centrale des feuilles, puis celles-ci sont hachées avec de l’ail et de la coriandre. Ensuite, on y ajoute de la viande de bœuf, de poulet, de lapin, des crevettes et même des filets de poisson. Ce plat est généralement servi avec du riz ou du pain. Bien que le Molokhiya se caractérise par son aspect collant, il a un goût frais et une odeur herbacée. Dans les zones côtières, le Molokhiya est utilisé pour envelopper les fruits de mer avant de les griller. Il existe plusieurs restaurants qui servent le Molokhiya dans les villes du Caire et d’Alexandrie, et à de très bons prix. Les familles égyptiennes mangent ce repas au moins une fois par semaine, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est considéré comme un plat traditionnel par excellence. Il présente aussi de nombreux avantages pour la santé. Par exemple, il aide à réguler la pression artérielle, à améliorer la digestion, à augmenter la circulation sanguine, à renforcer le système immunitaire et à prévenir le cancer. En réalité, le Molokhiya est riche en nutriments et en minéraux essentiels, notamment le phosphore, le fer, le calcium, la vitamine A, la vitamine C, la vitamine E, la vitamine K, etc.

La Fatta

Composée de couches de riz frit et de pain garnies de sauce tomate épicée, de vinaigre et d’un bouillon généralement à base de veau ou d’agneau, la Fatta est un plat traditionnel nubien qui était préparé lors d’anciennes cérémonies religieuses. Bien qu’il soit délicieux, ce mets est considéré comme trop compliqué et gras pour être servi lors de repas quotidien. Par conséquent, il n’est généralement préparé que pour des occasions spéciales et des fêtes religieuses comme l’Aïd EL Adha ou la Pâques. Néanmoins, de nombreux restaurants servent la Fatta. Vous devriez donc pouvoir en trouver lors de votre visite en Égypte.

Le Ta'meya ou le Falafel égyptien

L’un des plats végétariens les plus populaires d’Égypte est le Ta'meya, une boulette de fève écrasée frite dans de l’huile et à laquelle on ajoute des herbes et des épices. Semblable au falafel, une spécialité de la Méditerranée orientale, cette délicieuse tarte aux légumes est généralement placée sur une crêpe ou une pita avec une salade, des oignons croustillants et une sauce piquante. Elle est souvent enroulée et consommée sous forme de wrap ou de kebab au petit-déjeuner. C’est un plat accessible à tous.

Le Sayadeya

Le Sayadeya n’est disponible que dans les villes côtières comme Alexandrie, Portside et Suez. C’est un filet de poisson grillé (généralement du poisson blanc, du poisson bleu, du bar ou du poisson-lion) assaisonné avec du persil, du cumin et des épices. Le poisson est cuit lentement dans un pot en argile avec des oignons et une sauce tomate afin que les saveurs puissent bien pénétrer le filet de poisson. Une fois cuit, le poisson entier est servi avec du riz jaune et du pain (eish baladi). Le Sayadeya est parfait pour un déjeuner en plein air sur la côte méditerranéenne.

Le Hawawshi

Plat incontournable de l’Égypte, Le Hawawshi est une pâtisserie remplie d’agneau ou de bœuf haché et mariné avec du poivre, du persil, du piment ainsi que de l’oignon. Semblable au Lahmacun (un plat du Moyen-Orient), le Hawawshi se compose de deux morceaux de pâte ronds, pressés ensemble autour de la garniture et cuits jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Ce plat, généralement préparé par les bouchers et les familles de la classe ouvrière, est disponible dans les villes comme Alexandrie et Le Caire.

Le Shawarma

Bien que le Shawarma ne soit pas originaire d’Égypte, il est apparu lorsque le pays est devenu une partie de l’Empire ottoman. C’est un des plats les plus populaires de la région, et il y a de fortes chances que vous l’ayez déjà essayé. Il est composé de plusieurs couches de viande (agneau, poulet ou bœuf) qui sont placées sur une broche et grillées tout au long de la journée. Les couches intérieures sont coupées et déposées sur un délicieux morceau de pain.

Le Kobeiba

C’est l’un des plats les plus délicieux d’Égypte. Le Kobeiba est constitué de petits morceaux de veaux assaisonnés de sel, de poivre et de plein d’autres épices. Le tout est ensuite mélangé avec du blé boulgour et d’autres légumes avant d’être rôti. Certains restaurants ajoutent à la composition du Kobeiba des pignons ou des noix. Ce mets est généralement consommé froid et servi avec une sauce au houmous ou au yaourt.

La Basbousa

La Basbousa est une spécialité du Moyen-Orient devenue très populaire en Égypte. Ce plat est servi avec des noix, du sirop et de la crème. Ce gâteau sucré est fait avec de la semoule ou de la farine trempée dans du sirop ou du miel, pressé dans un moule, puis cuit au four. Le sirop est généralement parfumé, soit à l’eau de rose, soit à l’eau florale ou à la noix de coco séchée. Généralement décorée d’amandes, la Basbousa est coupée en de petits morceaux et de façon verticale, ce qui la fait ressembler à des diamants. C’est un plat végétalien souvent consommé par les chrétiens coptes pendant leur jeûne.

Le Kebab

Possédant une grande cote de popularité dans les pays du Moyen-Orient, le kebab est composé d’agneau ou de poulet. Contrairement au kebab turc, celui égyptien est d’habitude servi comme une brochette grillée sur du charbon de bois, généralement avec du persil. Selon le restaurant, il peut être accompagné de légumes, de viandes grillées, de riz ou de salade. L’un des Kebabs les plus populaires est le Hal-la kebab, qui est cuit dans une poêle avec des oignons, garni de pommes de terre rôties et de riz, et nappé de sauce à la viande.

Le Mashi

Le Mashi est l’un des plats égyptiens les plus simples à réaliser, mais tout aussi délicieux que les autres. Il se différencie toutefois par sa composition. Il est en effet composé de riz, de viande hachée, d’épices, de feuilles de vigne, de tomates, de poivrons et d’aubergines. Certains ajoutent à cette composition des fruits secs tels que des amandes, des pignons de pin, de la muscade et des pistaches. Le Mashi est un vrai délice !

Le Kunafa

Ce dessert égyptien doit son nom à son ingrédient principal qui est le Kunafa. Il s’agit d’une pâte sucrée qui se retrouve un peu partout dans le monde de la gastronomie arabe. Ce plat était déjà consommé dans divers pays du Moyen-Orient, des Balkans et de la Méditerranée orientale. Bien qu’il existe de nombreuses variétés de Kunafa, la plus populaire est celle faite de fromage mozzarella, de beurre, de sucre et de jus de citron.


Partagez cet article sur :